OMAJ logo
OMAJ logo

Tous les articles

Pourquoi mes vêtements ne se vendent pas assez vite ?Mis à jour 10 months ago

Vous avez envoyé des vêtements à OMAJ il y a quelques semaines et vous ne contastez aucune vente à ce stade. Pas de panique !

Pour commencer, nous avons à coeur de proposer le retour des pièces qui ne correspondent pas aux acheteurs. L’acheteur OMAJ a jusqu’à 14 jours à compter de la réception du colis pour nous communiquer son souhait de faire un retour. En comptant les délais de livraison, le vendeur OMAJ est donc notifié environ 21 jours après l’achat, s’il n’y a pas eu de retours.

En somme, même si vous avez vendu toutes vos pièces, vous n’aurez pas de notification de vente le premier mois de la mise en ligne de vos vêtements ☺️

Ensuite, sachez que nous sommes dans le même bateau : si vos vêtements ne se vendent pas, OMAJ ne prélève aucune commission et tout le monde est perdant.

Vendre vos vêtements rapidement est notre objectif numéro un.

À garder en tête : les pièces dans l’air du temps, issues de belles marques et de collections récentes se vendent plus vite que les autres.

De la même façon, la saisonalité a son importance : un gros pull en laine ne trouvera pas facilement preneur au mois de juin.

Enfin, prenons un peu de recul : sur les applications comme Vinted ou Vestiaire Collective, le taux d’écoulement moyen varie entre 5% et 25%. Aujourd’hui chez OMAJ, nous vendons près de 60% de ce que nous recevons et ce chiffre ne cesse d’augmenter.

Il faut néanmoins être lucides sur une chose : il y a trop de vêtements en circulation en France et le marché est innondé par la fast fashion. Cela pose un sérieux problème environnemental contre lequel nous luttons.

La bonne nouvelle c’est que les choses changent : le marché de la seconde main grandit bien plus vite que celui du neuf et de plus en plus de personnes réduisent leur consommation de vêtements neufs. La seconde main a de belles années devant elle !

Cet article vous a-t-il été utile ?
Oui
Non